Fin du colloque « Prisons du monde »

Le colloque « Prisons du monde » s’est tenu récemment à l’ENS de Lyon, devant un public nombreux. En attendant les compte-rendus et actes, vous pouvez retrouver le live tweet de Prison Insider en ligne.

Nous remercions tous les intervenants et les organisations qui ont soutenu le colloque.

Image Affiche

Voici quelques photos des panels, merci également à tous les intervenants et participants qui ne sont pas sur les photos…

Panel 1 – Globalisation de la punitionPanel1Yasmine Bouagga, Christine Deslaurier, Tomas Martin, Ipek Merçil, Laurence Bessières

Panel 2 – Diversité des registres punitif et Economies de la punition

Panel2

Marie Morelle, Mahuya Bandyopadhyay, Fernand Bationo, Emilie Matignon, Aghi Bahi

Panel 3 – Le contrôle des prisons

Panel3

Gavin Slade, Natalia Corazza Padovani, Nicolas Fischer, Bernard Bolze (merci à Marie Vogel, discutante)

Panel 4 – Politiques de la santé derrière les murs

Panel4

Carole Dromer, Sasha Gear, Arnaud Laurent, Karim Traoré, Frédéric Le Marcis

Débat et perspectives

Concl

Gilles Chantraine, Andrew Jefferson, Bernard Bolze.

Education à la santé en prison

L’éducation à la santé en prison est le coeur du LéA « Prévention et Promotion de la santé en milieu carcéral », un lieu d’éducation associé qui regroupe le laboratoire de recherche Triangle et ESTHER – Expertise France.

LéA2016Nous avons récemment présenté les activités du LéA à la rencontre des LéA qui s’est tenue à l’Institut français de l’éducation, à Lyon.

 

EstherPoster

Justice restaurative

La dernière séance du séminaire “Sciences sociales et prison”, le séminaire conjoint OIP-IRIS (Observatoire international des prisons et Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les enjeux Sociaux) aura lieu le 13 juin à Paris.

Elle sera l’occasion de discuter de justice restaurative avec trois derniers invités :

Robert Cario, professeur émérite de criminologie de l’Université de Pau,
Alain Ghiloni, participant à une rencontre détenu-victime,
Aude Le Roué et Héloïse Squelbut, responsables du Service Régional de Justice Restaurative, de l’Apcars (Association de Politique Criminelle Appliquée et de Réinsertion Sociale).

Elle sera aussi l’occasion de prendre part au pot de fin d’année du séminaire, auquel vous êtes cordialement invité.e.s.

Attention : Le lieu change! Cette dernière séance aura lieu à  l’OIP, au 7 bis rue riquet – 75019 Paris.

Intervention à l’Ecole nationale d’Administration pénitentiaire

L’impossible gouvernement de la santé en prison.

Réflexions à partir de la MACA de Côte d’Ivoire.

Intervention de Frédéric Le Marcis à l’ENAP auprès des Elèves Directeurs des services pénitentiaires, le 29 avril, téléchargeable ici.

2nd rang, de gauche à droite: Frédéric Le Marcis (ENS de Lyon) – Guillaume Brie (Enseignant-chercheur à l’Enap) – Lucie Hernandez (Enseignant-chercheur à l’Enap) – Cécile Rambourg (Enseignant-chercheur à l’Enap) – Caroline Silva (avocate brésilienne en séjour d’étude)

1er rang, de gauche à droite: Isabelle Wadel (assistante du CIRAP, Enap) – Paul Mbanzoulou (directeur de la DRD, Enap) – Emilie Matignon (chercheur associé au LAM-UPPA, AFJT) – Laurence Bessières (Enseignant-chercheur à l’Enap) – Fabienne Huard-Hardy (Enseignant-chercheur à l’Enap)

 

Health care in prison: séance au Geneva Health Forum

GHF

La santé en prison a été le sujet d’une séance au Geneva Health Forum, le 21 avril dernier,  à laquelle a participé Frédéric Le Marcis pour parler de la Côte d’Ivoire.

Séance : New approaches for health care in prison 

Le VIH, la tuberculose, des parasitoses, la syphilis ou encore d’autres maladies de transmission sexuelle sont généralement plus fréquentes au sein des populations incarcérées que dans la population générale. Une gestion efficace de ces pathologies dans les prisons, qui sont souvent considérées comme étant des réservoirs, est bénéfique non seulement pour les prisonniers, mais aussi pour les agents de détention et la population en générale.

En prison, les programmes de contrôle des maladies infectieuses doivent tenir compte de contraintes logistiques liées au milieu et des ressources à disposition. L’objectif de cette session est d’illustrer au travers de projets concrets destinés aux populations vulnérables incarcérées, des solutions innovantes mises en œuvre dans le cadre de programmes de contrôle.

PS3-5/1 Epidémiologie des infections de transmission sexuelle et amélioration de la prise en charge de la syphilis dans une prison pour femmes en Bolivie Laurent Getaz HUG Switzerland
PS3-5/2 Epidémie de gale en milieu carcéral, « on se gratte même dans nos rêves », retour sur expérience Carole Dromer CICR Switzerland
PS3-5/3 L’anthropologue et l’opérateur: Discussion analytique d’un projet de prise en charge du VIH et de la tuberculose en milieu carcéral en Côte d’Ivoire. Frédéric Le Marcis, Jeanne d’Arc Assemien, Nathalie Cartier AFD France

Les vidéos seront certainement en ligne sous peu.

JE L’état de la prison en Tunisie

Le 25 mars, Yasmine Bouagga a participé à une journée d’étude à Tunis sur « L’État de la prison en Tunisie : l’urgence d’une réforme ».

Cette journée était organisée par l’Observatoire Tunisien de la Sécurité Globale et la Direction Générale des Prisons et de la Réhabilitation, en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel. Elle a rassemblé des chercheurs et des praticiens.

Yasmine Bouagga a présenté son enquête en cours sur les enjeux des réformes de la punition en contexte de transition politique.

Crédit: Fondation Hanns Seidel

Emission de radio: Les prisons en Afrique

Lionel Njeukam, chercheur de notre réseau ECOPPAF, est intervenu à l’émission « Réflexions actuelles » pour parler de sa recherche sur les prisons en Afrique, et son terrain au Nigeria.

Le 15 avril dernier, l’animateur Patrick Auguste l’a interviewé sur sa recherche sur Réel Radio, la radio des étudiants de l’UQO, l’Université du Québec en Outaouais.

Vous pouvez écouter l’émission ici.

ReelRadio

JE Règles du jeu en « situations autoritaires »

Réflexions depuis une approche comparée Cameroun-Éthiopie

14 et 15 avril 2016, à Paris

HESAMCes journées d’études proposent d’étudier les « règles du jeu », en particulier dans les rapports aux institutions et à l’État, mais plus spécifiquement en situations autoritaires.

Marie Morelle et Sabine Planel font partie du comité d’organisation. Patrick Awondo est l’un des discutants.

Lire la suite

Communications de nos membres

Deux membres du réseau ECOPPAF ont participé au colloque « Socialismes africains. Socialismes en Afrique » qui se déroulait à Paris en avril. Programme du colloque

SocialAf

Romain Tiquet a traité du socialisme sénégalais en acte dans une intervention intitulée « Socialisme sénégalais, développement et Service Civique national de la jeunesse : autopsie d’une utopie (1959-1968) ».

Sabine Planel a proposé une intervention intitulée « Recompositions et devenir d’une petite institution rurale socialiste : le Shengo, tribunal populaire éthiopien ». Cette intervention est basée sur des enquêtes de terrain conduites en 2015, dans le Sud éthiopien, dans la région (zone) du Wolaita, wereda de Damot Sore, kebele de Zamine Kolbaye, dans le cadre du programme ECOPPAF.

Lire la suite

Les chercheurs du réseau ECOPPAF sur le terrain

Les chercheurs engagés dans le programme ECOPPAF commencent leurs recherches de terrain dans les prisons. Ils rencontrent le personnel et les détenus et observent l’enfermement au concret. Patrick Awondo revient ainsi du Cameroun, tandis que Frédéric Le Marcis est allé ce mois-ci dans la Maison d’arrêt de Grand Bassam (Côte d’Ivoire) pour mener des entretiens approfondis sur les « carrières carcérales », et étudier la question de l’accès au soin dans la prison.

Grand Bassam est une ancienne capitale coloniale, de la fin du XIXe siècle. La maison d’arrêt date de 1911.

La maison d’arrêt et de correction (MAC) de Grand Bassam compte en ce moment 102 détenus, dont 6 femmes. Il est intéressant de comparer son fonctionnement avec celui de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), qui accueille 3500 détenus sur les 10800 que compte actuellement la Côte d’Ivoire, et dont l’infirmerie est plus conséquente, impliquant notamment des détenus qui y travaillent.

La carte des terrains du programme ECOPPAF:

ProjetECOPPAF-Terrains

Les terrains d’étude concernent les pays suivants : Afrique du Sud, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Sénégal, Tunisie.