Fin du séminaire annuel du réseau Ecoppaf

Le réseau Ecoppaf s’est réuni du 3 au 7 juillet 2017 à l’ENAP (Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire) à Agen. Les chercheurs du réseau ont pu présenter leurs travaux réalisés dans les pays objet du projet. Ils ont ensuite travaillé à la préparation d’un numéro spécial sur les prisons en Afrique à paraître en 2018 ainsi que sur un projet de livre collectif. Ils ont été libérés le 7 juillet 2017! Très bel été à tous.

Les sens de la privation de liberté – Appel jeunes chercheurs

En mars 2018 aura lieu à Paris le 4ème Colloque Jeunes Chercheurs sur la privation de liberté, qui aura pour thème « Les sens de la privation de liberté ».

Les jeunes chercheurs (Master 2, doctorants, jeunes docteurs) peuvent proposer une communication portant sur la France et/ou les pays étrangers.

Les propositions de communications doivent être envoyées avant le 15 juillet 2017, accompagnées de Cette fiche à colloquejeuneschercheurs2018@gmail.com.

Lire la suite

Marginaux et enfermement

Muriel Champy et Romain Tiquet, membres du réseau Ecoppaf, sont intervenus au Séminaire de l’Institut des mondes africains MAF-Aix « Anthropologie et histoire : dialogues et confrontations », le jeudi 1er juin 2017.

Muriel Champy (LESC – Université de Nanterre), Entre enfermement des « délinquants » et soutien aux « enfants de la rue » : la production institutionnelle de la marginalité (Ouagadougou, Burkina Faso)

Romain Tiquet (Université de Genève), Enfermement(s) et figure du marginal en Afrique de l’Ouest après les indépendances : le renouveau de la mission civilisatrice ?

 

Plus d’informations sur le séminaire.

Le séminaire annuel d’ECOPPAF approche

L’Ecole nationale d’administration pénitentiaire nous accueille à Agen pour une semaine de séminaire, du 3 au 7 juillet, avec tout le réseau Ecoppaf. Outre des séances de travail et d’échange sur les axes du projet, nous aurons l’occasion de présenter les travaux d’Ecoppaf aux élèves de l’ENAP. Rendez-vous début juillet pour plus de détails.

CC https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1c/Enap_-_juil_08.jpg

 

Les prisons d’Afrique: derniers articles

Les chercheurs d’ECOPPAF vous proposent une plongée dans les prisons d’Afrique, en publiant dans Le Monde Afrique une série d’articles.

Les derniers volets viennent de paraître:

Découvrez l’épisode 6 : « Au Bénin, la réinsertion des détenus reste une chimère » par le  journaliste indépendant Fawaz Khalil.

Découvrez l’épisode 7 : « A la prison de Yaoundé, les chanceux dorment assis, les autres debout« , par Patrick Awondo, chercheur ECOPPAF, qui présente la situation à Yaoundé, mais aussi dans les « petites prisons » au-delà de la capitale.

 

La plongée dans les prisons d’Afrique continue

Le Monde Afrique reprend la publication des articles écrits par les chercheurs du réseau ECOPPAF sur les prisons d’Afrique.

Découvrez l’épisode 4: « En Ethiopie, le développement rural passe par l’emprisonnement » Sabine Planel y décrit comment les paysans éthiopiens, contraints d’acheter de l’engrais à crédit, peuvent se retrouver emprisonnés « à des fins développementales ».

Découvrez l’épisode 5: « A la prison d’Abidjan, le parcours tortueux de Yacou le Chinois« . Frédéric Le Marcis y décrit la fin du parrain de la MACA, la maison d’arrêt d’Abidjan, en lien avec l’évolution politique de la Côte d’Ivoire.

La MACA. Crédit photo: CICR (2013)

Pensées et politiques réformatrices dans le domaine pénal et pénitentiaire (XIXe-XXIe)

Que d’actualité pénale/pénitentiaire en cette fin d’année… L’ENAP et le Centre aquitain d’histoire du droit organisent les 4e journées internationales de la recherche en milieu pénitentiaire.

Quand? Les 14 et 15 décembre 2016

Où? A l’ENAP, 440, avenue Michel Serres à Agen.

jirmp

L’objectif du colloque est de développer une réflexion et un dialogue entre le passé et le présent sur le thème des pensées et des politiques réformatrices dans le domaine pénal et pénitentiaire de la Troisième République au XXIe siècle.

Lire la suite

Plongée dans des prisons d’Afrique, avec les chercheurs d’ECOPPAF

Le Monde Afrique explore les prisons africaines en partenariat avec la revue Afrique contemporaine (Agence française de développement, partenaire du Monde Afrique) et le projet de recherche ECOPPAF qui étudie « l’économie de la peine et de la prison » en Afrique, chercheurs et journalistes plongent dans l’univers carcéral pour nous en raconter les réalités sociales, économiques et politiques.

afriquecontemporaine     lma

De Cotonou à Yaoundé, d’Abidjan à Douala en passant par les prisons rurales éthiopiennes, Bénin City au Nigeria et Ouagadougou, ces sept articles vous feront découvrir, au travers de témoignages inédits, des lieux d’enfermement, des parcours de vie de prisonniers et de gardiens singuliers. Un panorama de la privation de liberté qui permet d’engager la réflexion sur les droits humains, la réforme des Etats en Afrique et les enjeux de démocratisation qui vont de pair avec la lutte contre les inégalités.

-> Lire l’interview de Marie Morelle et Frédéric Le Marcis qui ouvre la série, « Il faut donner une place à l’Afrique dans les débats sur l’enfermement », Propos recueillis par Nicolas Courtin, rédacteur en chef adjoint de la revue « Afrique contemporaine ».

-> Episode 1 : « Au Nigeria, l’Etat punit et l’Eglise sauve », par Lionel N. Njeukam, Sylvain Faye et Sasha Gear.

-> Episode 2: « A la prison centrale de Yaoundé, être gardien d’un ‘volcan qui dort' », par Marie Morelle.

-> Episode 3: « Les « bakoroman » de Ouagadougou et le cycle infernal de la délinquance », par Muriel Champy.

 

A lire très bientôt: Les chercheurs d’ECOPPAF publient dans Le Monde Afrique

Un voyage au coeur des prisons africaines proposé par les chercheurs d’ECOPPAF, et présenté par Pascal Airault, journaliste à l’Opinion:

« Il ne fait pas bon être prisonnier nulle part dans le monde. C’est encore plus vrai en Afrique où les États n’accordent aucune priorité à leur politique carcérale. De Cotonou à Yaoundé, d’Abidjan à Douala et aux prisons rurales éthiopiennes, en passant par Benin City au Nigeria et Ouagadougou, Le Monde Afrique, en partenariat avec la revue Afrique contemporaine, publie à compter de lundi une série de sept articles passionnants sur les prisons africaines. Ils sont écrits par les chercheurs du projet de recherche ECOPPAF (Economie de la peine et de la prison en Afrique), codirigé par Frédéric Le Marcis (ENS de Lyon) et Marie Morelle (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne). »

Lire la suite

 

AAC: Architecture carcérale contemporaine

Matérialités, utopies, prospectives

Séminaire du GERN 2017-2018

O. Milhaud (ENeC, Paris-Sorbonne) & D. Scheer (Université Libre de Bruxelles)

gern_logo

L’architecture pénitentiaire fait figure de parent pauvre de la sociologie carcérale et plus largement des recherches en sciences humaines relatives à la prison. Du moins, l’espace bâti pénitentiaire n’est que rarement au centre de l’analyse. Le regard scientifique se tourne généralement sur le compromis pragmatique concret qui résulte d’un processus peu étudié, et sur les pratiques et usages réels au sein d’un dispositif particulier. A ce titre, les études sociologiques ou ethnographiques sur le quotidien carcéral – des détenus ou des professionnels – foisonnent et il serait long et fastidieux de les citer[1]. Cependant, peu d’entre-elles centrent le regard de l’observateur sur les espaces en détention ; il faut, dès lors, se tourner vers les sciences géographiques et architecturales. Les quelques recherches en la matière offrent un état des lieux relativement unanime en mettant en lumière les effets néfastes de l’agencement spatial pénitentiaire : l’enfermement diminuant l’emprise de l’individu sur le monde (Joanne, Ouard, 2008), la prison comme double séparation – par rapport au reste de la société par l’emplacement géographique et entre détenus au sein du bâtiment pénitentiaire par les discontinuités architecturales (Milhaud, 2009) – ou un regard sur des lieux spécifiques de cristallisation des rapports carcéraux (Rebout, 2008). Néanmoins, la sociologie carcérale (qui emprunte régulièrement les méthodes et épistémologies de l’ethnographie) semble se renouveler, notamment par des analyses qui placent l’espace au centre du regard scientifique[2].

Si de jeunes chercheurs travaillent ces questions dans des disciplines variées et présentent leurs travaux dans des sphères de communication contrastées, ce séminaire international a pour objectif premier de les réunir lors de trois séances afin de penser, ensemble, les manières d’observer, d’analyser et d’interpréter l’espace pénitentiaire contemporain. Ainsi, sociologues, juristes, géographes, architectes, anthropologues, etc. sont invités à présenter leurs analyses respectives, depuis leur propre champ de recherche.

[1] Voir notamment : D. Clemmer, 1940 ; G. Sykes, 1958 ; E. Goffman, 1968, ou plus récemment A. Chauvenet et al., 1994 ; G. Chantraine, 2004.

[2] Voir, notamment, les travaux de Olivier Milhaud (2009) ; Elsa Besson (2013) ; Lucie Bony (2015a, 2015b) ; Dominique Moran (2015) ; Solini, Ferez, Yeghicheyan (2016) ; Scheer (2016).

Les détails ici: gern_20172018_appel-a-comm (pdf)

Populisme pénal: la prison saisie par le politique

Yasmine Bouagga, membre du réseau ECOPPAF, interviendra aux côtés de Jeanne Chabbal (politiste), Cécile Marcel (directrice de l’Observatoire International des Prisons) et Denis Salas (magistrat et essayiste) dans le Séminaire Sciences sociales et prison, le lundi 14 novembre.

Où? EHESS, salle 13, 105 bld Raspail, Paris 6e.

Quand? 17h-20h.

Vous trouverez le programme du Séminaire Sciences sociales et prison pour 2016-2017, sur le thème « Prison et politique », ici.

Espaces de détention : territoires, patrimoines et lieux vécus

La direction de l’Administration pénitentiaire organise ses Journées d’études internationales les 1er et 2 décembre 2016 à Paris.

Plan c) site internet des JEI

Les journées d’études de la DAP abordent la prison sous l’angle de la spatialité. C’est l’un des éléments constitutifs du dispositif carcéral. Mais en quoi la prison contribue-t-elle à dessiner le rapport à l’espace, qu’il s’agisse de l’espace interne ou extérieur. Cette problématique, qui guidera ces journées d’étude, peut-être déclinée à travers trois axes de questionnement :

• Comment l’espace carcéral s’inscrit-il dans son environnement ? Et comment s’organisent les échangent entre intérieur et extérieur ?

• Comment l’espace carcéral s’inscrit-il dans la temporalité ?

• Enfin, comment l’espace carcéral est-il vécu ? Les réponses à ces questions s’organiseront autour de trois axes : territoires, patrimoines et lieux vécus. De multiples regards (chercheurs et professionnels) et approches (historique, sociologique, géographique, économique) sont appelés à se rencontrer pour porter un éclairage inédit sur la prison.

Marie Morelle, membre du réseau ECOPPAF, est discutante le 2nd jour. Vous trouverez l’intégralité du programme ici.

Inscription ici

Adresse : Ministère de la justice, site Olympe de Gouges
35 rue de la gare, 75019 Paris
RER/Tram: Rosa Parks

Jeunesse, prison, justice au Burkina Faso

Le sociologue Fernand Bationo, membre du programme ECOPPAF, participera à une table  ronde dans le cadre du « Maquis des sciences » à l’Institut français de Ouagadougou, le 26 octobre à 16h30.

« Jeunesse, prisons et institutions judiciaires au Burkina Faso »

ccf

Les sciences sociales au Burkina Faso s’intéressent de plus près aux prisons et investissent progressivement cet univers clos pour en comprendre le fonctionnement et les populations qui s’y trouvent, en particulier la jeunesse. Quelles sont les conditions de vie et de détention des jeunes ? Comment les institutions judiciaires prennent-elles en compte cette population vulnérable ? Comment celle-ci prépare-t-elle la sortie de l’univers carcéral?

Plus d’informations ici.

 

Soirée festive de lancement Prison Insider à Lyon

L’équipe de Prison Insider nous convie au lancement festif et lyonnais de sa plateforme. La soirée se tiendra aux Subsistances à Lyon, le vendredi 7 octobre 2016, de 18h30 à 22h30.

prisoninsiderCette soirée…

…pour découvrir le site internet, ses fonctionnalités et son environnement

…pour échanger sur notre projet, nos avancées et ambitions

…pour rencontrer l’équipe

…pour assister à des moments artistiques et musicaux

…pour célébrer ensemble l’aboutissement de plusieurs mois de travail

…pour remercier les contributeurs et soutiens qui rendent possible cette aventure

Musique, mots, arts du cirque, autour d’une restauration simple (disponible sur place à prix coûtant)

Le programme est disponible sur le site des Subsistances

Prison : fausses évidences et vrais problèmes (tribune)

Trois des chercheurs ECOPPAF (Yasmine Bouagga, Frédéric Le Marcis, Marie Morelle) sont signataires d’une tribune concernant la question de la surpopulation carcérale et la construction de nouvelles places de prison en France, et que vous pouvez trouver sur le blog Combats pour les droits de l’homme (CPDH). La tribune est également parue dans Le Monde du 22 septembre 2016.